À savoir

Ouarzazate & Hollywood : un jumelage inattendu !

CINEMA Est-ce une blague ou la réalité ? Les moins convaincus restent encore sceptiques et croient à une mauvaise blague de la part de certaines sources d'internet. La nouvelle est arrivée sur la toile dès les premiers jours du mois Sacré du Ramadan en 2005. Mais la voix de la vérité est venue du célèbre journal quotidien marocain "L'Opinion". Ouarzazate va bel et bien être jumelée et sponsorisée par sa grande soeur Hollywood.

Une véritable aubaine et une future manne financière et touristique pour la ville et sa région. Ouarzazate est déjà connue dans un grand nombre de pays européens et autres pour la qualité de ses décors cinématographiques naturels de toute beauté.

C'est le gouverneur de la ville Amed Merghich qui a mis en œuvre cette demande avec l'appui du grand réalisateur américain Branko Lusting. Il est le producteur oscarisé du film à grand succès : "La liste de Schindler" ou encore en 2001 pour son épopée fantastique : "Gladiator". Un véritable parrain de choix pour appuyer la demande de jumelage que la ville de Ouarzazate a demandé à son homologue américaine "Hollywood". De nombreuses réunions et colloques entre les deux villes à la fois totalement opposées mais si proche avec cette passion commune pour le septième art.

Ce jumelage est une première du genre entre une des villes américaines les plus connues dans le monde pour abriter des studios de cinéma avant-gardiste et futuriste ainsi qu'une concentration de stars et de comédiens, la plus importante de la planète. Ce savoir-faire cinématographique pourra sans nul doute profiter à la petite Ouarzazate. Ce qui justifie cet accord, c'est le fait que la ville marocaine dispose d'atouts non-négligeables pouvant faire envie à de nombreux réalisateurs, nationaux et internationaux.

La ville a investi beaucoup de temps et d'argent à la mise en œuvre de ce chantier colossal. Ses principaux atouts sont : une luminosité naturelle bénie, de nombreux paysages naturels d'une grande beauté, des figurants d'origine ethnique diverses et variées proposant un panel des plus éclectiques, un bon rapport qualité/prix en matière de coût de production et une assistance soutenue des autorités locales afin d'attirer les producteurs encore retissant. C'est la volonté de l'Etat marocain et du Roi Sa Majesté Mohammed VI que la production cinématographie et le cinéma en général deviennent des secteurs économiques porteurs au Maroc.

Ce qui est en passe de devenir une réalité car sur cinq années (période 2000-2005) un montant de plus de 1,5 milliards de dirhams. Grâce à ces grosses productions américaines, de grosses sommes d'argent sont injectées dans l'économie locale qui profite seulement de 30% de la facture totale payée par la production pour tourner un film à succès à Ouarzazate.

Cet argent profite à tous les pents de la société aussi bien le tourisme que le commerce et bien d'autres. De nombreux détracteurs locaux comme ceux de Casablanca, lui reprochent le manque de professionnalisme de ses équipes, une mauvaise gestion dans l'organisation des tournages et de l'absence de référence événementiel.

La porte du désert se moque bien de toutes ces critiques et continue de faire fructifier sa renommée internationale en investissant dans de nouveaux studios cinématographies plus modernes et dans d'autres domaines porteurs. Un avenir radieux s'offre à ELLE !